Ate­lier 15 – Le regard du nais­sant : la pre­mière ren­contre
(Voir la pré­sen­ta­tion de cet ate­lier)

Pré­si­dente : Andréine BEL, membre de l’A­FAR
Inter­ve­nant : Marc PILLIOT, pédiatre, cli­nique Saint Jean à Rou­baix, Pré­sident de L’ENVOL – Asso­cia­tion pour l’Ac­cueil et Éveil du Nouveau-né
Rap­por­teur : Tatia­na LEMERCIER

Trans­crip­tion com­plète (PDF)
Un fil de dis­cus­sion sur ce sujet a été lan­cé sur la liste [egn2006] (suivre ce lien)

Doc­teur Marc PILLIOT

Un article sur site inter­net de EGN
Quelle place a ce regard dans la culture médi­cale ?
On emmène l’enfant pour l’aspirer, le peser…
Quand on ramène l’enfant, on rat­trape ce 1er regard même si la situa­tion est dif­fi­cile, pas for­cé­ment évident.

Un monde en trois dimen­sions

  • Soma­tique
  • Syn­drome émo­tion­nel
  • Spi­ri­tuel (reli­gion, recherche de sens)

Tout être humain est les trois à la fois

Le nou­veau né est dans un uni­vers fait pour lui (aqua­tique, pro­té­gé, homo­gène, en rela­tion avec l’état de la mère)

Motri­ci­té pré­coce dès la 7e semaine
BB res­sent son milieu
Embryon et fœtus repassent tous les stades de l’évolution
Capa­ci­tés sen­so­rielles très per­for­mantes
Seul mam­mi­fère à se rap­pe­ler la vie fœtale
Un sys­tème visuel avant la nais­sance, vision inté­rieure ?
BB bran­ché à l’intérieur de la mère
Exemple d’une maman stres­sée

ACCUEILLA NAISSANCE

Naître, c’est chan­ger d’univers (res­pi­rer, chan­ger de milieu…)
Naître, c’est s’adapter
Naître, c’est créer des liens : BB sort d’une his­toire. Il a per­çu l’odeur de son père, le goût de ce que sa mère à man­gé.
Quand BB crie, il vit une rup­ture sen­so­rielle véri­table
Après l’accouchement, période d’éveil calme
Peut faire des appren­tis­sages
Taux de caté­cho­la­mines, très haut chez les BB pour pou­voir être en éveil calme

Avant, le per­son­nel pen­sait être gen­til, MAIS pas de place au papa, mau­vaise mise au sein. L’incubateur est-il utile ?

L’accueil de la nais­sance, de nos jours :
On donne BB à la maman
BB devient la pré­oc­cu­pa­tion N°1
Papa est pro­tec­teur
La plu­part du temps, les nais­sances se passent bien
Pour le BB : atti­ré par les formes rondes et fon­cées, mais ne se dirige pas vers le sein, d’abord vers le visage pour avoir le 1er contact visuel
Après, cherche à sucer ses poings, puis cherche à téter (envi­ron 50 à 70 mn)
Il est impor­tant de lais­ser les parents faire et de ne pas inter­ve­nir si tout va bien.

1 petite table près des parents qui sont acteurs

1er regard, un regard intense, un regard fon­da­teur
Le regard du nou­veau né donne l’impression qu’il pos­sède toute la sagesse du monde

  • Avant tout était noir
  • La lumière
  • Le nou­veau né ouvre les pau­pières

Il découvre ce qui l’entoure

  • Voix fami­lière
  • Mots rejoignent les sen­sa­tions

ACCUEIL DU NOUVEAU-NE / CESARIENNE

Pré­sen­ter l’enfant à la maman
1er regard
Le papa peut prendre le BB pour le mon­trer à la maman
Soins faits rapi­de­ment à cause du froid, mais près de la maman qui a déjà oublié sa césa­rienne
Les mamans et BB se reniflent pour se décou­vrir
On laisse la poi­trine de la maman libre pour le BB

Pro­ces­sus

  • 1er regard relié aux autres sens
  • 1er regard répa­ra­teur

Éta­blis­se­ment du lien mère/enfant

C’est un pro­ces­sus qui devra dure­ra envi­ron 10 minutes. La mère et l’enfant ont créé le lien, les 2 sont heu­reux.

1er regard répa­ra­teur : quand un accou­che­ment se passe mal, la maman n’a pas for­cé­ment envie de regar­der son BB et peut avoir des termes néga­tifs dans le genre : « Tu m’as fait mal… ».

En lais­sant la mère et l’enfant échan­ger leur 1er regard, on soigne cette souf­france, la rela­tion s’installe, et est sau­vée.

« LA VIE COMMENCE LA OU COMMENCE LE REGARD »
Amé­lie NOTHOMB

REACTIONS

Un psy très heu­reux d’entendre ça
Si la nais­sance se passe mal, que la sym­biose ne se fait pas, on a des patho­lo­gies sévères psy­cho­lo­gi­que­ment.

Vision­nage du film

Est-ce que de nos jours, la pesée et les exa­mens inter­viennent de suite ?
On pré­serve la 1ère heure après la nais­sance afin que le lien se crée
Est-ce que ceux qui n’ont pas eu ce regard sont « névro­sés » ?
Chez les ani­maux, s’il y a sépa­ra­tion à la nais­sance, les mères tuent le bébé
L’humain a une capa­ci­té d’adaptation, jamais rien n’est per­du, sauf si les pro­blèmes se répètent.

Ressources


< Pré­cé­dent

Sui­vant >
 
   
 
 
  LE CIANE Ville de Chateauroux Conseil général de l'indre Région Centre Mutualite de l'indre