Ate­lier 18 – Com­ment devient-on une mater­ni­té Amie des Bébés ?
(Voir pré­sen­ta­tion de l’a­te­lier 18)

Trans­crip­tion inté­grale (PDF)

Pré­si­dente : Cathe­rine CRENN HEBERT, pra­ti­cien hos­pi­ta­lier au ser­vice de gynécologie-obstétrique du Pr Laurent Man­del­brot, Hôpi­tal Louis Mou­rier, Colombes, secré­taire du bureau du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’AU­DI­POG

Inter­ve­nants :

  • Marc PILLIOT, pédiatre, cli­nique Saint Jean à Rou­baix – Label inter­na­tio­nal « Ami des Bébés », pré­sident de la CoFAM – Coor­di­na­tion Fran­çaise pour l’Al­lai­te­ment Mater­nel
  • Marie-Jeanne DOLE, ex-cadre sage-femme de la mater­ni­té de Lons le Sau­nier (1e mater­ni­té fran­çaise à avoir obte­nu le label en 2000) et sage-femme coor­di­na­trice du réseau péri­na­ta­li­té de Franche-Comté depuis un an.

L’Initiative Hôpi­tal Ami des Bébés est un for­mi­dable « outil » pour le sou­tien à l’al­lai­te­ment mater­nel. C’est une démarche de qua­li­té, des­ti­née aux soi­gnants des mater­ni­tés : elle per­met la mise en place de pra­tiques hos­pi­ta­lières qui res­pectent les besoins et les rythmes des nouveau-nés et qui favo­risent l’accompagnement de l’allaitement mater­nel. Cette Ini­tia­tive a fait ses preuves depuis 15 ans, dans de nom­breux pays.

C’est un pro­jet qui dépasse l’allaitement mater­nel : les com­pé­tences, le savoir-faire, la moti­va­tion qui sont acquis autour de l’accueil du nouveau-né et de l’allaitement vont béné­fi­cier à tous les nouveau-nés, allai­tés ou non, et à toutes les mères, allai­tantes ou non, ain­si qu’à toute l’activité du ser­vice. Il ne s’agit pas d’appliquer un pro­to­cole mais de créer un état d’esprit d’accueil et d’accompagnement en offrant des soins de qua­li­té et en toute sécu­ri­té.

Il s’agit de mettre en place des soins cen­trés sur l’enfant et sa famille. Cela néces­site une modi­fi­ca­tion impor­tante de l’organisation des soins : en effet, ceux-ci sont géné­ra­le­ment cen­trés sur les soi­gnants et non sur l’enfant. L’adhésion à cette Ini­tia­tive demande donc la for­ma­tion de tout le per­son­nel dans un ser­vice, mais avant tout une réflexion com­mune du per­son­nel, tous grades confon­dus. Une équipe « Amie des bébés » sou­tient les parents dans leur com­pré­hen­sion du com­por­te­ment de leur enfant, leur per­met­tant ain­si d’acquérir pro­gres­si­ve­ment une auto­no­mie, tout en garan­tis­sant la sécu­ri­té médi­cale.

L’IHAB exige donc un réel inves­tis­se­ment de la part de toute une équipe. Mais les ser­vices ayant adop­té ce pro­jet découvrent rapi­de­ment, même avant d’avoir obte­nu le label, à quel point il fédère et motive une équipe et redonne à la nais­sance sa véri­table dimen­sion intime, émo­tion­nelle, affec­tive, fami­liale, et aus­si sociale, en per­son­na­li­sant les soins et en lais­sant des choix aux parents. Écou­ter les parents, les accom­pa­gner et non pas faire à leur place, leur expli­quer de façon claire ce qui se passe, recon­naître leurs com­pé­tences, voi­là qui per­met de redon­ner confiance aux parents et d’éviter bien des dif­fi­cul­tés rela­tion­nelles ulté­rieures.

Etre « Ami des Bébés » sous-entend donc un accom­pa­gne­ment de qua­li­té des mères qui allaitent, mais aus­si un accom­pa­gne­ment des mères ayant fait le choix de ne pas allai­ter. Les tech­niques de sou­tien du déve­lop­pe­ment uti­li­sées dans cette démarche (le contact pré­coce, l’organisation des soins et de l’alimentation en fonc­tion des cycles du som­meil des nouveau-nés) sont appli­cables à toutes les mères, y com­pris celles qui n’allaitent pas, et à tous les bébés, y com­pris ceux néces­si­tant une hos­pi­ta­li­sa­tion. Les nou­velles dis­po­si­tions de 2006 sou­lignent l’importance d’informer et d’aider les mères qui n’allaitent pas.

DISCUSSION DE CET ATELIER

Ressources


< Pré­cé­dent

Sui­vant >
 
   
 
 
  LE CIANE Ville de Chateauroux Conseil général de l'indre Région Centre Mutualite de l'indre