Communiqué de presse. 9 juillet 2015. A l’heure actuelle, cer­taines mater­ni­tés et cer­tains groupes de pro­fes­sion­nels de san­té réflé­chissent et se posi­tionnent pour pro­po­ser aux femmes une prise en charge dite phy­sio­lo­gique de l’accouchement.

Lors d’un com­mu­ni­qué de presse en mai 2013(1), le Ciane s’est d’ores et déjà réjoui de cette réponse des éta­blis­se­ments à une demande crois­sante des femmes d’un accom­pa­gne­ment moins médi­ca­li­sé ou plus res­pec­tueux de la phy­sio­lo­gie. Mais, consta­tant que des appel­la­tions comme « salle nature » ou « pôle phy­sio­lo­gique » recou­vraient des réa­li­tés très dif­fé­rentes pour les parents, il a aus­si aler­té sur l’absence d’ho­mo­gé­néi­té des pra­tiques, des dis­cours et des orga­ni­sa­tions. Le Ciane a plai­dé alors pour une for­ma­li­sa­tion de ces appel­la­tions afin que les usa­gers puissent s’orienter et choi­sir en toute connais­sance de cause.

Dans le concert quelque peu dis­so­nant que l’on entend aujourd’­hui autour de la notion de phy­sio­lo­gie, le Ciane sou­haite faire entendre sa voix et ame­ner les dif­fé­rents acteurs à s’ac­cor­der sur une défi­ni­tion com­mune, qui per­mette aux usa­gers d’a­voir des repères fiables.

Pour le Ciane, un accou­che­ment phy­sio­lo­gique est un accou­che­ment au cours duquel on pré­serve le rythme et le dérou­le­ment spon­ta­nés du tra­vail, de l’expulsion et de la déli­vrance, notam­ment en ne recou­rant pas aux inter­ven­tions sui­vantes : anal­gé­sie péri­du­rale, admi­nis­tra­tion de syn­to­ci­non, rup­ture de la poche des eaux, épi­sio­to­mie, extrac­tion ins­tru­men­tale.

En dehors des filières phy­sio­lo­giques hos­pi­ta­lières, des mai­sons de nais­sance ou de l’accouchement à domi­cile – qui sont spé­ci­fi­que­ment dédiés à la phy­sio­lo­gie – l’offre de soins en mater­ni­té doit pou­voir inté­grer sys­té­ma­ti­que­ment une pro­po­si­tion d’ac­com­pa­gne­ment phy­sio­lo­gique, qui ne peut pas res­ter l’apanage de par­cours de soins alter­na­tifs.

Enfin, se fai­sant l’écho d’une demande des femmes telle qu’elle appa­raît dans son enquête(2) Ciane demande que, de manière géné­rale, le niveau d’interventions soit dimi­nué dans les pro­to­coles stan­dard de la gros­sesse et de l’accouchement et qu’une réflexion en ce sens puisse se pour­suivre réunis­sant les pro­fes­sion­nels, l’administration de la san­té et les usa­gers.

Télécharger le com­mu­ni­qué de presse (pdf)

(1) https://​ciane​.net/​w​o​r​d​p​r​e​s​s​/​w​p​-​c​o​n​t​e​n​t​/​u​p​l​o​a​d​s​/​2​0​1​3​/​0​5​/​C​P​S​a​l​l​e​s​N​a​t​u​r​e​s​.​pdf
(2) Voir notam­ment les dos­siers « Souhaits des femmes » ; « Douleur et accou­che­ment » ;
« Episiotomie » et « Expression abdo­mi­nale » (http://​ciane​.net/​p​u​b​l​i​c​a​t​i​o​n​s​/​e​n​q​u​e​te-
accouchement/)