(il y a juste conver­gence entre les demandes des femmes pour l’é­lar­gis­se­ment de l’offre de soins de mater­ni­té et les oppor­tu­ni­tés d’é­co­no­mies)

Télécharger le com­mu­ni­qué (pdf) : Communique-Ciane20110922-Pas-de-proselytisme-MdN

Communiqué du Collectif inter­as­so­cia­tif autour de la nais­sance, 22 sep­tembre 2011

Le rap­port Sécurité sociale 2011 de la Cour des Comptes, dans le cha­pitre sur « Le rôle des sages-femmes dans le sys­tème de soins » [1], met en évi­dence la néces­si­té de « per­mettre l’expérimentation des mai­sons de nais­sance et pro­cé­der à leur éva­lua­tion médico-économique dans des condi­tions métho­do­lo­gi­que­ment rigou­reuses. »

Cette recom­man­da­tion fait polé­mique, cer­tains com­men­ta­teurs accu­sant le gou­ver­ne­ment de sacri­fier la sécu­ri­té et le confort des femmes au nom d’in­té­rêts éco­no­miques.

Les mai­sons de nais­sance, une demande de longue date

En tant que col­lec­tif d’u­sa­gers, nous tenons à sou­li­gner que la demande en faveur des mai­sons de nais­sance n’est pas sim­ple­ment un effet de mode pas­sa­ger : elle a été expri­mée de longue date par des parents et des asso­cia­tions qui militent pour la pos­si­bi­li­té d’un accom­pa­gne­ment moins « tech­no­lo­gique » de la nais­sance nor­male [2].

… éco­no­mi­que­ment avan­ta­geuse

C’est la volon­té d’a­voir un choix large en matière de mater­ni­té, de manière à répondre aux besoins et aux pré­fé­rences de chaque femme qui motive notre sou­tien. Le fait que les mai­sons de nais­sance repré­sen­te­raient une source d’é­co­no­mies n’est évi­dem­ment pas ce qui jus­ti­fie nos reven­di­ca­tions.

Nous nous éton­nons cepen­dant que, dans une période où l’on cherche à com­pri­mer les dépenses de san­té, les pou­voirs publics se refusent à consi­dé­rer sérieu­se­ment la créa­tion de mai­sons de nais­sance qui ont fait leurs preuves à l’é­tran­ger sur tous les plans [3], y com­pris celui de la sécu­ri­té, qui cor­res­pondent à une demande des usa­gers et qui per­met­traient des éco­no­mies.

… et qui fait par­tie d’une offre de soins élar­gie

Le CIANE conti­nue­ra à se battre pour que les femmes puissent avoir accès à un accom­pa­gne­ment de leur accou­che­ment qui cor­res­ponde à la fois à leur condi­tion de san­té et à leurs sou­haits, de l’ac­cou­che­ment le plus natu­rel pos­sible, tel qu’il peut se dérou­ler dans une mai­son de nais­sance ou à domi­cile, à l’ac­cou­che­ment médi­ca­li­sé, incluant le recours à la péri­du­rale.

Nous sommes satis­faits qu’après l’Assemblée natio­nale, la Cour des comptes s’intéresse à cette ques­tion : puisse cet inté­rêt contri­buer à que la créa­tion de mai­sons ou pavillons de nais­sance [4] devienne une réa­li­té dans les plus brefs délais !

Sur le Ciane : http://​ciane​.net/​b​l​og/

Références

[1] Cour des comptes. Sécurité sociale 2011 – sep­tembre 201. Chapitre VI « Le rôle des sages-femmes dans le sys­tème de soins » http://​www​.ccomptes​.fr/​f​r​/​C​C​/​d​o​c​u​m​e​n​t​s​/​R​E​L​F​S​S​/​R​a​p​p​o​r​t​_​s​e​c​u​r​i​t​e​_​s​o​c​i​a​l​e​_​2​0​1​1​_​r​o​l​e​_​s​a​g​e​s​_​f​e​m​m​e​s​_​s​y​s​t​e​m​e​_​d​e​_​s​o​i​n​s​_​6​.​pdf

[2] Dès sa créa­tion en 2003, le CIANE a reven­di­qué la diver­si­fi­ca­tion de l’offre et notam­ment la mise en place de mai­sons de nais­sance. Ses repré­sen­tants ont par­ti­ci­pé au groupe de tra­vail mis en place par le minis­tère en 2005 pour défi­nir les condi­tions d’une expé­ri­men­ta­tion des mai­sons de nais­sance en France. Il a de sur­croît sou­te­nu le Collectif Maisons de nais­sance et par­ti­ci­pé à ses actions d’in­for­ma­tion en direc­tion des dépu­tés lors des dis­cus­sions sur la pro­po­si­tion de loi à ce sujet, en 2011

[3] Pays lis­tés dans le rap­port de la Cours des comptes : Allemagne, Belgique, Suisse, Pays-Bas, Autriche, Québec, Etats-Unis

[4] Sur mai­sons de nais­sance ou pavillons de nais­sance voir le com­mu­ni­qué du Ciane http://​ciane​.net/​b​l​o​g​/​2​0​1​1​/​06/
lecianeditouialapropositiondeloisurlespavillonsdenaissance/