COMMUNIQUÉ

Le désac­cord entre le Pr. Patrizia Paterlini Bréchot et sa famille d’une part, et les diri­geants de la com­pa­gnie Metagenex d’autre part, a pris fin en décembre der­nier.

Selon les termes de l’ac­cord :

  1. la famille Paterlini Bréchot est sor­tie du capi­tal de Metagenex,
  2. Patrizia Paterlini Bréchot a fon­dé une nou­velle com­pa­gnie « RARECELLS »,
  3. les Institutions pro­prié­taires des bre­vets ISET (INSERM, AP-HP et Université Paris Descartes) ont signé un contrat qui attri­bue à RARECELLS les licences
    exclu­sives des bre­vets ISET 2, 3 et 4 et la coli­cence du bre­vet ISET 1,
  4. RARECELLS a obte­nu la pro­prié­té exclu­sive de la marque « ISET »,
  5. Il a été pré­ci­sé qu’au­cun conten­tieux n’op­pose les diri­geants de Metagenex au Pr. Christian Bréchot.

Patrizia Paterlini Bréchot a expri­mé au CIANE ses remer­cie­ments les plus sin­cères pour avoir tou­jours encou­ra­gé ses recherches et pour avoir tou­jours trai­té les élé­ments du conten­tieux dans la plus totale trans­pa­rence, indé­pen­dance et impar­tia­li­té. Elle a décla­ré au CIANE que sa mis­sion prio­ri­taire est main­te­nant de faire arri­ver les résul­tats de son tra­vail, en par­ti­cu­lier dans les domaines du diag­nos­tic pré­na­tal non inva­sif et du dépis­tage des can­cers inva­sifs aux femmes enceintes, aux couples et aux patients.


Note :

  • Brevet ISET 1 : prin­cipe de la fil­tra­tion ver­ti­cale pour l’i­so­le­ment des cel­lules tumo­rales et foe­tales cir­cu­lantes
  • Brevet ISET 2 : approche métho­do­lo­gique pour le diag­nos­tic pré­na­tal non inva­sif des mala­dies géné­tiques
  • Brevet ISET 3 : machine ISET et consom­mables
  • Brevet ISET 4 : méthode pour le diag­nos­tic pré­na­tal non inva­sif de la muco­vis­ci­dose.