Le minis­tère de la Santé, en col­la­bo­ra­tion avec les minis­tères de la Solidarité et de la Famille, a orga­ni­sé les 27 et 28 mars 2006 les pre­miers États géné­raux de la nais­sance à la Présidence du Pays. Ces ate­liers et débats sur la nais­sance en Polynésie fran­çaise, et plus par­ti­cu­liè­re­ment dans les archi­pels, ont regrou­pé plus de 200 per­sonnes qui ont fait part de leurs opi­nions sur la péri­na­ta­li­té, la rup­ture fami­liale et sociale et sur la pro­blé­ma­tique nais­sance et culture.

Les syn­thèses des ate­liers qui ont eu lieu à l’issue des deux jour­nées de tra­vaux sont à l’origine des mesures prises par les minis­tères orga­ni­sa­teurs, à effet immé­diat mais aus­si à moyen et long terme, afin de répondre au mieux aux attentes for­mu­lées lors des États géné­raux de la nais­sance. Les prin­ci­paux axes rete­nus sont les sui­vants :

• Réduire le temps de rup­ture fami­liale et sociale à l’occasion de l’accouchement.
• Respecter les choix indi­vi­duels face aux exi­gences médi­cales.
• Évaluer la fai­sa­bi­li­té d’étendre à d’autres îles le concept du Centre de Naissance de Moorea.
• Améliorer le sys­tème des consul­ta­tions obs­té­tri­cales avan­cées dans les Archipels éloi­gnés.
• Mieux gérer les urgences obs­té­tri­cales en poste iso­lé.
• Améliorer les condi­tions d’hébergement des futures mères dépla­cées près des mater­ni­tés agréées.

Suivre le lien : http://​www​.sante​.gov​.pf/​l​i​s​t​i​n​g​.​p​h​p​?​a​c​t​i​o​n​=​s​i​t​e​m​a​p​&​i​d​=​1​8​#​d​o​s​s​i​e​r​825