C’est avec une grande émo­tion que nous avons appris la dis­pa­ri­tion de Max Ploquin, same­di der­nier

Gynécologue‐accoucheur, figure his­to­rique des révo­lu­tions autour de l’accouchement sans dou­leur et à la tête de l’association ’’Quelle nais­sance ? Les Rencontres de Châteauroux’’, Max Ploquin se bat­tait pour la liber­té de choix des femmes et des parents, et il a été un des rares méde­cins assez cou­ra­geux pour sou­te­nir le mou­ve­ment de libé­ra­li­sa­tion de l’avortement.

C’est pour les Etats Généraux de la Naissance en 2006 à Châteauroux que Max a rejoint le CIANE et s’est pro­po­sé de nous aider à la pré­pa­ra­tion de ces jour­nées. Et c’est là, pour la pre­mière fois que per­son­nel­le­ment en tant que pré­si­dente du CIANE, j’ai fait la connais­sance de ce sacré per­son­nage.

Par la suite, les membres du CIANE ont conti­nué à beau­coup échan­ger avec lui. Max était constam­ment pré­sent sur la liste Ciane et mal­gré ses 4 fois vingt ans l’utilisation de la com­mu­ni­ca­tion élec­tro­nique n’avait pas de secret pour lui.
Max a contri­bué, avec son regard pro­fes­sion­nel, à nos ana­lyses sur l’accompagnement et l’autonomie des parents lors de la gros­sesse et de la nais­sance de leur enfant, sujet cher à son cœur et sur lequel il avait beau­coup tra­vaillé.
Nous avions encore de beaux pro­jets et même si sa san­té était deve­nue plus fra­gile, Max conti­nuait, à mettre de l’énergie pour par­ta­ger, et faire le che­min avec nous.

Pour tant de gen­tillesse Max, ’’Merci et cha­peau bas’’.

Chantal Ducroux‐Schouwey, Présidente
Et toute l’équipe du CIANE
28 août 2012