Collectif Interassociatif Autour de la NaissancE (C.I.A.N.E)

Monsieur Le MINISTRE de la Santé et de la Protection Sociale
8, ave­nue de Ségur
75530 07 SPPARIS

Paris, le 02 juillet 2004

Monsieur le Ministre,

Au nom du CIANE, col­lec­tif regrou­pant 43 asso­cia­tions de parents et d’usagers, permettez-nous de sol­li­ci­ter votre sou­tien dans cer­taines des démarches que nous avons entre­pris depuis juin 2003, période de notre créa­tion.

En col­la­bo­ra­tion avec la CNAMTS et en trans­pa­rence avec le CNGOF (Collège National de Gynécologues Obstétriciens ce France), nous sou­hai­tons dépo­ser un dos­sier de sai­sine auprès de l’Anaes pour la réa­li­sa­tion d’une Recommandation de Pratique Clinique en matière d’épisiotomie.

Comparé à d’autres pays euro­péens voi­sins, la pra­tique de cet acte nous semble trop fré­quente en France, avec une cohorte de mor­bi­di­té impor­tante. Un tra­vail de biblio­gra­phie sur des études scien­ti­fiques inter­na­tio­nales fait par une de nos asso­cia­tions démontre l’inutilité de cette tech­nique appli­quée en rou­tine.

De même, et tou­jours dans le contexte CNAMTS et CNGOF, nous dési­re­rions dépo­ser un dos­sier concer­nant l’élaboration d’une RPP en matière d’indication d’amniocentèse. Des études scien­ti­fiques indiquent en France que pour 700 tri­so­mies 21 détec­tés, la perte de 300 fœtus sains est à déplo­rer en rai­son de taux de fausses couches induites par cette tech­nique. Le pour­cen­tage d’amniocentèse est voi­sin de 11% des gros­sesses en France contre 5% en Angleterre pour une sen­si­bi­li­té de dépis­tage équi­va­lente.

Une étude faite en France au niveau d’un dépar­te­ment (Yvelines) indique qu’un taux voi­sin est pos­sible en chan­geant de pra­tique.

Nous tenons ces études à votre dis­po­si­tion.

Nous sou­hai­te­rions un sou­tien actif de vos ser­vices dans la pro­mo­tion de ces dos­siers auprès de l’Anaes.

Nous tenons aus­si à vous infor­mer que nous avons tou­jours béné­fi­cié d’un bon accueil et d’une écoute atten­tive de la part de la DGS et de la DHOS.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos sen­ti­ments dis­tin­gués.

Chantal SCHOUWEY
Coordinatrice pour le CIANE

Gilles GAEBEL
Délégué auprès des Institutions

Original de cette lettre

[Index des cour­riers]