Dépêche de l’AFP

Madame Roselyne Bachelot, ministre de la san­té, a annon­cé ce matin sa volon­té de prendre en compte le mécon­ten­te­ment des citoyens et des élus de la Nièvre qui pro­testent vigou­reu­se­ment contre la fer­me­ture de la mater­ni­té de Clamecy​.Ne sou­hai­tant pas reve­nir sur le choix enga­gé d’une ges­tion à par­tu­riente ten­due repo­sant sur le concept « zéro stock de lits / zéro sage-femme », Madame Bachelot a conçu une solu­tion inno­vante qui pour­rait être éten­due à d’autres mater­ni­tés. C’est grâce à la soli­da­ri­té fémi­nine du gou­ver­ne­ment, et en par­ti­cu­lier à l’in­ter­ven­tion de Mme Michèle Alliot-Marie, que Madame Bachelot a pu obte­nir le déblo­quage de deux cars de CRS qui vont être entié­re­ment rééqui­pés et mis aux normes de sécu­ri­té.

Les deux cars de CRS en ques­tion vont donc être trans­for­més par une équipe de desi­gners spé­cia­liste du cuir de buffle rose « fram­boise », consti­tuée d’ou­vrières de Charles Jourdan, qui tra­vaille­ront sous la direc­tion du doc­teur Filidori. Ces Unités Obstétricales Mobiles (UOM) ultra tech­ni­ci­sées pour­ront réa­li­ser des césa­riennes, des opé­ra­tions in ute­ro et dis­po­se­ront d’une uni­té de néo­na­to­lo­gie à la pointe du pro­grès médi­cal. Destinées à désen­gor­ger le SAMU qui se plaint de l’ac­crois­se­ment du nombre de par­tu­rientes obli­gées par la fer­me­ture des mater­ni­tés de proxi­mi­té à faire appel à leurs ser­vices, les UOM pour­ront rejoindre un grand centre hos­pi­ta­lier dis­po­sant d’un lit dis­po­nible, et ce par­tout en France.

Une jeune mère en gésine de la Nièvre pour­ra ain­si, en fonc­tion des dis­po­ni­bi­li­tés, être trans­fé­rée sur Perpignan ou Saint Brieuc en toute sécu­ri­té. Dans un grand nombre de cas, pré­cise le minis­tère, l’ac­cou­che­ment devrait être à son terme avant l’ar­ri­vée ce qui per­met­tra à l’é­quipe de l’u­ni­té mobile de repar­tir en sens inverse rame­ner la jeune accou­chée auprès des siens pour prendre en charge une nou­velle par­tu­riente.

L’ancienne mater­ni­té de Clamecy retrou­ve­ra alors sa patiente pour le ser­vice hote­lier post déli­vrance et les soins de pué­ri­cul­ture. Madame Bachelot, qui consi­dère ce pro­jet comme une ini­tia­tive majeure de son man­dat, a annon­cé qu’il serait éva­lué par un cabi­net d’au­dit proche du Président avant d’être géné­ra­li­sé aux mater­ni­tés de moins de 300 accou­che­ments par an dans les six mois qui viennent.

Communiqué de l’Agence de Formatage de la Parturition

Rédactrice : B.S.