par Hélène Vadebonceur, cher­cheure qué­bé­coise en péri­na­ta­li­té et membre du Comité inter­na­tio­nal de CIMS

La ren­contre annuelle de la Coalition for Improving Maternity Services à Boston (États-Unis), fin février der­nier, fut très inté­res­sante. Voici ce qui m’a inter­pel­lée et ce qui a enthou­sias­mé beau­coup de participant-e‑s au col­loque :

• Les res­pon­sables (UNICEF) de l’Initiative Amis des bébés (IAB) ont com­men­cé à inclure des cri­tères de la Mother-Baby-Friendly Childbirth Initiative (MBFCI) dans la for­ma­tion des éta­blis­se­ments à l’IAB et dans les ins­tru­ments d’évaluation. Pour le moment 5 cri­tères de la MBFCI ont été inclus, mais ils demeurent ‘option­nels’. Ceci per­met tou­te­fois de faire de la for­ma­tion sur la MBFCI et donne lieu à des dis­cus­sions inté­res­santes. Ces nou­veaux outils ont été expé­ri­men­tés au Zimbabwe en Afrique et ils devraient aus­si l’être en Europe en Irlande. C’est une femme méde­cin, Ann Brownlee, pro­fes­seure dans une facul­té de méde­cine amé­ri­caine, qui a com­men­cé à tra­vailler avec l’UNICEF à la révi­sion de la for­ma­tion et des outils d’évaluation de l’IAB. Ceci date offi­ciel­le­ment de jan­vier 2006.

• CIMS est actuel­le­ment en train de faire une revue sys­té­ma­tique de la lit­té­ra­ture scien­ti­fique pour docu­men­ter tous les cri­tères de la MBFCI actuelle. Ce pro­jet est très inté­res­sant. La tâche est énorme, et CIMS ne béné­fi­cie pour le réa­li­ser d’à peu près aucune res­source finan­cière, si on com­pare le mon­tant reçu jusqu’à pré­sent — un don — avec ce qu’un cher­cheur obtient nor­ma­le­ment pour effec­tuer une telle étude. La revue est com­plé­tée à 85 % actuel­le­ment, et est faite à par­tir d’un élar­gis­se­ment du concept « Evidence-Based ». Elle devrait être dis­po­nible dans quelques mois.

• On a aus­si assis­té à la nais­sance de CIMS-Europe, pilo­tée par Mary Zwart, sage-femme hol­lan­daise et membre du comi­té inter­na­tio­nal de CIMS, et par Lucie Ryntova, d’un groupe d’usagères de la République Tchèque, aus­si membre de ce comi­té. Les par­ti­ci­pantes euro­péennes ont déjà pla­ni­fié des ren­contres, en lien avec des évé­ne­ments qui auront lieu en Europe cette année et l’an pro­chain (ren­contre de Midwifery Today, etc.).

• La réunion de CIMS a don­né lieu à la nais­sance d’un nou­veau comi­té, le comi­té des orga­ni­sa­tions popu­laires (“grass­roots orga­ni­za­tions”) qui devien­drait inter­na­tio­nal. L’idée est lan­cée, cer­tains par­ti­ci­pants vont tra­vailler là-dessus.

• L’organisme Lamaze International vient de publier un guide en anglais sur l’accouchement nor­mal à l’intention des (futurs) parents : The Official Lamaze Guide — Giving Birth with Confidence, par Judith Lothian et Charlotte DeVries, publié par Meadobrook Press. Cet ouvrage com­prend notam­ment des annexes comme la Mother-Friendly Childbirth Initiative, la clas­si­fi­ca­tion par la Cochrane Library des pra­tiques entou­rant la nais­sance (des pra­tiques prou­vées béné­fiques aux pra­tiques prou­vées nocives ou inef­fi­caces), une liste des droits des femmes pen­dant l’accouchement, les prises de posi­tion de Lamaze International et un texte sur les dou­las.

Tout le tra­vail fait par les lea­ders de CIMS et les membres des dif­fé­rents comi­tés est béné­vole et les frais de dépla­ce­ment, d’hébergement et d’inscription aux acti­vi­tés de CIMS comme les ren­contres annuelles sont assu­més par les par­ti­ci­pants, sauf excep­tion pour des membres du comi­té inter­na­tio­nal qui viennent de très loin, et ce, seule­ment si CIMS reçoit des dons à cet effet.