Résumé :La Caisse natio­nale d’assurance mala­die des tra­vailleurs sala­riés (CNAMTS) refuse le rem­bour­se­ment à des femmes domi­ci­liées dans les zones fron­ta­lières qui ont accou­ché dans des hôpi­taux ou des mai­sons de nais­sance des pays limi­trophes, ou à leur domi­cile avec des sages-femmes de ces pays. Le Conseil natio­nal de l’ordre des sages-femmes (CNOSF) s’est adres­sé au direc­teur de la CNAMTS pour deman­der de mettre fin à ces refus (voir lettre).Le CIANE sou­tient la démarche du CNOSF et rap­pelle qu’il sou­tient la diver­si­fi­ca­tion de l’offre de soins, plus par­ti­cu­liè­re­ment la mise en place de filières adap­tées aux gros­sesses sans risque par­ti­cu­lier. La créa­tion de telles filières est un des points essen­tiels de la pla­te­forme de pro­po­si­tions du CIANE, qui a reçu début 2007 le sou­tien d’organisations pro­fes­sion­nelles. Le CIANE signale à la CNAMTS, preuves à l’appui, que ces filières sont com­pa­tibles avec l’efficience éco­no­mique. Par ailleurs, le CIANE déplore une nou­velle fois l’immobilisme des pou­voirs publics sur la ques­tion des mai­sons de nais­sance.

Pour lire le com­mu­ni­qué en entier, suivre le lien :
http://​ciane​.net/​w​i​k​i​/​p​m​w​i​k​i​.​p​h​p​?​n​=​C​i​a​n​e​.​C​o​m​m​u​n​i​q​u​e​1​4​f​e​v​2​0​0​8​?​f​r​o​m​=​C​i​a​n​e​.​C​i​a​n​e​C​o​m​m​u​n​i​q​u​e​1​4​f​e​v​2​008